Conditions de réussite

À la lumière des enseignements de l’expérimentation, plusieurs conditions de réussite se dégagent pour l’implantation de l’analyse différenciée selon les sexes (ADS) :

  • Le principe de l’égalité entre les femmes et les hommes doit être réaffirmé publiquement par le gouvernement comme une valeur de la société québécoise.
  • Le plein exercice du droit à l’égalité entre les femmes et les hommes doit s’inscrire dans une perspective de transformation des rapports sociaux.
  • L’engagement des hautes autorités politiques et administratives est un élément stratégique déterminant.
  • Un comité directeur sur l’ADS composé de sous-ministres, de sous-ministres adjointes et sous-ministres adjoints provenant de différents ministères et organismes constitue un autre élément important de réussite.
  • Le respect de la culture et des façons de faire des ministères et organismes sectoriels suscite l’adhésion, l’ouverture et la participation.
  • Les données ventilées selon les sexes constituent le matériau de base indispensable à l’implantation de l’ADS.  Ces données doivent être disponibles et avoir été élaborées en fonction des différentes problématiques qui feront l’objet d’une analyse.
  • Une approche de communication adaptée aux autorités et au personnel de la fonction publique favorise une connaissance commune et une responsabilité partagée.
  • Un soutien approprié par des séances de sensibilisation, de formation et d’accompagnement offertes aux personnes concernées, de même qu’une instrumentation souple et adaptable sont des ressources indispensables pour assurer l’intégration de l’ADS dans les pratiques de l’organisation.
  • L’échange d’information et le partage d’expertise sur les plans local, régional, national et international contribuent à la création de réseaux solides et influents.
  • Le maintien des liens avec des groupes de la société civile intéressés par l'évolution des pratiques associées à l'ADS permet d'assurer la transparence de l'action gouvernementale.

Données ventilées selon les sexes

L’un des préalables à l’analyse différenciée selon les sexes (ADS) est l’utilisation de données ventilées selon les sexes. Ces données permettent de comprendre les réalités différenciées entre les femmes et les hommes. Certains ministères et organismes ont beaucoup progressé en ce domaine, mais d’autres devront redoubler d’efforts. En collaboration avec l’Institut de la statistique du Québec Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. (ISQ), le Secrétariat à la condition féminine entreprend des actions en ce sens auprès de ces ministères et organismes.

L’ISQ est un précieux collaborateur en matière d’ADS. En effet, les ministères et organismes peuvent alimenter le site Internet de l’ISQ et la banque de données des statistiques officielles sur le Québec (BDSO) Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. par des données sur les femmes et les hommes reliées à leur secteur d’activité.  Une section intitulée "Analyse différenciée selon les sexes" est d'ailleurs disponible dans chacun des deux sites.  

Dans un premier temps, il convient que les ministères et organismes utilisent et développent leur banque de données sexuées. Dans un second temps, ils devront rendre disponibles ces données afin que d’autres organisations, dont les instances locales et régionales, puissent en bénéficier.

Pour consulter des statistiques diverses ventilées selon les sexes, consultez la section Statistiques