Accueil Condition féminine > Dossiers > Partage du pouvoir > Haute fonction publique

Haute fonction publique

Au 30 novembre 2012, dans la haute direction de la fonction publique québécoise, les femmes représentaient :

  • 35,7 % des sous-ministres en titre (10 femmes sur 28 personnes)
  • 42,7 % des sous-ministres associés ou adjoints (44 femmes sur 103 personnes)
  • 28,2 % des présidents et présidentes d’organismes gouvernementaux (31 femmes sur 110 personnes).

Au cours des dix dernières années, le pourcentage de femmes cadres de la fonction publique est passé de 12 % en 1992-1993 à près de 43 % en 2011-2012.

Parité dans les conseils d’administration des sociétés d’État

En avril 2006, le ministre des Finances a déposé l’énoncé de politique Moderniser la gouvernance des sociétés d’État. Cet énoncé fixe un objectif clair concernant la représentativité féminine au sein des conseils d’administration des sociétés d’État. En date du 14 décembre 2011, l’ensemble des conseils d’administration des 22 sociétés d’État touchés par l’énoncé de politique de 2006 devait être constitué, en parts égales, d'hommes et de femmes. Le 30 novembre 2011, le premier ministre annonçait que l’ensemble des 22 sociétés d’état avait atteint l’objectif.

Entre avril 2006 et décembre 2012, la proportion de femmes sur ces conseils d’administration est passée de 27,5 % à 52,2 % : une augmentation de plus de 90 %.

Saviez-vous que...

La première femme à être nommée juge à la Cour d’appel du Québec est Claire L’Heureux-Dubé, en 1979.

Saviez-vous que...

Onze sociétés d’État ont atteint ou dépassé 50 % de représentation féminine et les onze autres se situent entre 40 % et 50 %.

Date de mise à jour : 14 août 2014

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2008 - 2017