Accueil Condition féminine > Programmes et prix > Prix Égalité Thérèse-Casgrain > Projets lauréats > Édition 2008 > Lauréats 2008

Lauréats 2008

Les projets lauréats ont été dévoilés lors du premier gala du Prix Égalité, qui s'est déroulé le 4 mars à Québec sous la présidence de la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Mme Christine St-Pierre.

Modèles et comportements égalitaires

Maison des Jeunes Bordeaux-Cartierville, Montréal

Représentantes du magazine Authentik
Photo : Guy Rainville, 2008

Magazine Authentik

La Maison des jeunes Bordeaux-Cartierville a mis en avant en 2007 une initiative unique au Québec : un magazine pour adolescentes écrit par d’autres adolescentes. Authentik s’avère une véritable solution de rechange dans le monde des magazines pour adolescentes au Québec. De nombreux intervenants et intervenantes ont salué la publication comme un incontournable outil de prévention et d’intervention populaire. Elle se positionne à contre-courant des magazines pour la jeunesse, qui véhiculent bien souvent des stéréotypes. Le contenu varié de la revue stimule la passion pour les arts et le sport, aiguise l’esprit critique et valorise l’authenticité dans l’être plutôt que le paraître. Il s’agit d’une approche égalitaire et démocratique. Le magazine, tiré à 10 000 exemplaires à travers le Québec, aurait rejoint quelque 30 000 adolescentes. Un deuxième numéro est attendu pour le printemps 2008.

Haut de page

Égalité économique

Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Québec

 Représentantes du concours Chapeau les filles!
Photo : Guy Rainville, 2008

Concours Chapeau les filles!

Depuis ses onze années d’existence, le concours Chapeau, les filles ! a bousculé nombre de préjugés concernant l’accès des femmes à des carrières traditionnellement masculines. Près de 1 800 femmes ont été récompensées sur les plans régional et national, et la visibilité accordée aux lauréates a été spectaculaire dans les médias. De plus, une augmentation de près de 10 % des inscriptions féminines dans la formation professionnelle a été observée entre 1999 et 2004. En milieu scolaire, le concours a modifié la perception du personnel enseignant et suscité l’amélioration des conditions d’études. L’innovation réside dans le fait que le concours a permis de participer au maintien et à l’intégration des filles dans le métier choisi, ce qui a entraîné des effets socioéconomiques permanents. En outre, le concours a favorisé la promotion des métiers traditionnellement masculins auprès des filles. Par ailleurs, les effets du modèle sont à ce point concluants qu’il est actuellement en demande en France.

Haut de page

Conciliation travail-famille

Centre des femmes de Charlevoix en collaboration avec le
Centre-Femmes aux Plurielles, Charlevoix

 Représentantes de la Trousse conciliation travail-vie personnelle
Photo : Guy Rainville, 2008

Trousse conciliation travail-vie personnelle

C’est dans un contexte où les femmes ont des responsabilités grandissantes que le projet Conciliation travail-vie citoyenne s’est concrétisé. Les objectifs de cette initiative consistaient à amener les différents milieux de travail de la région à faciliter la conciliation travail-famille, donnant ainsi aux femmes la possibilité d’influer davantage sur le développement de leur territoire. La phase de mobilisation, avec l’aide de partenaires, a permis de sensibiliser une centaine d’entreprises. La seconde phase visait l’élaboration et la distribution d’une trousse destinée aux employeurs de la région. Cette trousse contient plusieurs outils facilitant l’implantation de mesures de conciliation travail-famille. Beaucoup se sont dits ouverts à la nouvelle réalité de concilier le travail et la vie personnelle trouvant même que la trousse pouvait répondre à leurs besoins dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre.

Haut de page

Santé

Regroupement des groupes de femmes de la région de Québec (03) Portneuf-Québec-Charlevoix en collaboration avec l'Agence de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale, Québec

 Représentantes et représentant du Plan d’action régional en santé des femmes 2004-2007 : Pour s’adapter à votre réalité
Photo : Guy Rainville, 2008

Plan d’action régional en santé des femmes 2004-2007 : Pour s’adapter à votre réalité

Le Plan d’action régional en santé des femmes 2004-2007 : Pour s’adapter à votre réalité a été élaboré dans le cadre du volet santé de la mission du Regroupement des groupes de femmes de la région de Québec. Sa réalisation s’est faite en collaboration avec l’Agence de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale. Le plan a joué un rôle majeur dans la région en matière de santé des femmes immigrantes ainsi que dans plusieurs dossiers : troubles de conduite alimentaire et sexualité chez les jeunes, santé cardiaque des femmes, condition des femmes âgées en situation de pauvreté, toxicomanie chez les femmes enceintes, agressions sexuelles, prévention de la violence conjugale et soutien des femmes en période de ménopause. Au total, plus de 250 000 $ ont été investis en projets, rejoignant plus de 11 000 personnes, dont 400 intervenantes et intervenants. C’est sans compter les retombées des guides d’information distribués dans l’ensemble du territoire.

Haut de page

Prévention de la violence

L’Alliance des maisons d’aide et d’hébergement de la Gaspésie pour femmes violentées dans un contexte conjugal et leurs enfants, Maria

 Représentantes de AVIS-Sécurité
Photo : Guy Rainville, 2008

AVIS-Sécurité

AVIS-Sécurité, où le mot AVIS signifie « Agir sur la Violence en Informant et en Sensibilisant », est un outil de dépistage et d’intervention précoce en matière de violence conjugale. Cet outil s’adresse d’abord aux intervenantes et intervenants. Il constitue un moyen de mieux reconnaître les cas de violence conjugale pour agir. En novembre 2007, au total 267 personnes intervenantes avaient reçu la formation qui accompagne l’outil. Les initiatrices d’AVIS-Sécurité croient à l’importance de l’utilisation d’un outil commun à divers niveaux d’intervention, ajoutée à une compréhension uniforme du phénomène de la violence conjugale. Le projet a d’ailleurs suscité l’émergence de liens de concertation dynamiques. Il a aussi mené à la signature d’un protocole de collaboration intersectoriel, ce qui constitue une première en Gaspésie. L’outil s’adresse également aux femmes en général, en les invitant à confier leur problème aux personnes-ressources concernées.

Haut de page

Pouvoir et régions

Centre-Femmes La Jardilec, Saint-Jean-Port-Joli

 Représentantes de Pouvoir ensemble
Photo : Guy Rainville, 2008

Pouvoir ensemble

Le projet Pouvoir ensemble convie tant les femmes que les leaders de notre société à appuyer le principe de représentation égalitaire dans les postes décisionnels. Il a permis d’intervenir afin de favoriser et d’augmenter les candidatures de femmes lors des élections municipales de 2005, en plus de soutenir les élues par différentes initiatives. Le Centre-Femmes La Jardilec a, entre autres, orchestré des activités de dépistage de femmes intéressées par la chose publique, offert de la formation et tenu des activités de sensibilisation auprès des décideurs. Un réseau local de femmes impliquées dans leur milieu a également été constitué. On a aussi observé une augmentation du nombre d’élues dans la région. De plus, les trois quarts des instances approchées ont adopté une déclaration de principes les engageant à faire la promotion de la représentation égalitaire au sein de leur organisation et dans leur communauté.

Date de mise à jour : 08 octobre 2015

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2008 - 2017