Accueil Condition féminine > Dossiers > Modèles et comportements égalitaires > Sexualisation et publicité sexiste

Sexualisation et publicité sexiste

Depuis les dernières années, la sexualisation de l’espace public est un phénomène croissant, documenté par plusieurs auteurs. Elle suscite des inquiétudes tant par son retour aux stéréotypes sexuels et sexistes que par ses impacts chez les jeunes, particulièrement les adolescentes.

Plusieurs études démontrent que l’abondance de la sexualisation des femmes est manifeste dans pratiquement tous les types de médias :

  • la télévision;
  • les vidéoclips (tant dans les images que dans les paroles de chansons);
  • les films;
  • les magazines;
  • les médias sportifs;
  • les jeux vidéo;
  • Internet (dont les médias sociaux);
  • la publicité;
  • etc.


Les femmes s’y trouvent, plus souvent que les hommes, présentées de manière sexuelle et considérées comme des objets.

Actuellement, on constate une banalisation et une normalisation de certaines images sexistes et stéréotypées ayant des effets négatifs sur les rapports égalitaires entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes.

Plusieurs théories expliquent l’influence du phénomène sur le bien-être des jeunes filles et des femmes et indiquent que cette sexualisation a des répercussions négatives sur :

  • le fonctionnement cognitif;
  • la santé physique et mentale;
  • la sexualité;
  • les attitudes et les croyances.


La sexualisation peut aussi diminuer la confiance, l’estime de soi et le bien-être face à son corps, occasionnant des impacts négatifs comme la honte, l’anxiété et même l’autorépulsion. Les recherches confirment l’association entre la sexualisation et les trois problèmes de santé mentale suivants :

  • les troubles de l’alimentation;
  • la dévalorisation;
  • la dépression (ou l’humeur dépressive).


La sexualisation des jeunes filles a des répercussions négatives sur le développement d’une sexualité saine, responsable et égalitaire. On note, entre autres, une diminution de l’utilisation des condoms et une soumission sexuelle. Les effets de la sexualisation sur la société sont nombreux et peuvent aussi se traduire par une augmentation du sexisme, un taux plus élevé de harcèlement sexuel et de violence à caractère sexuel, et une augmentation de la demande de pornographie infantile.

Actions gouvernementales 

Dans le cadre du deuxième plan d'action en matière d'égalité (1,8 Mo), plusieurs mesures visent à promouvoir la diffusion d'images non stéréotypées et la promotion de rapports égalitaires :

  • des études sont en cours pour dresser un portrait de la situation des mécanismes d’autorégulation de l’industrie de la publicité, relativement à la publicité sexiste, pour établir également une comparaison entre divers systèmes et identifier d'éventuelles bonnes pratiques;
  • un projet permettra d'outiller les jeunes femmes pour mieux comprendre et dénoncer la production et la diffusion d'images sexistes (Basta les images sexistes!);
  • un autre projet vise la sensibilisation et la mobilisation de parents au regard des impacts négatifs, sur leurs enfants, des phénomènes de sexualisation de l’espace public et du sexisme dans les médias (capsules vidéo sur l'hypersexualisation);

  • un concours culturel a été mis sur pied afin de marier la promotion de rapports égalitaires et la création artistique (« L'égalité à l'oeuvre »).

Date de mise à jour : 18 juillet 2016

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2008 - 2017