L'égalité à l'oeuvre.

= (Égal)
de Éric Lamontagne

En tant qu'artiste visuel, je suis toujours étonné de constater combien les médias et plus particulièrement la publicité manquent cruellement de créativité en ce qui a trait à la représentation des hommes et des femmes. Plutôt que d'offrir un miroir de nos avancées ou encore une proposition plus audacieuse de ce que pourrait être une véritable égalité hommes-femmes, on retrouve plutôt des propositions machistes et réductrices. De plus, les protagonistes, hommes ou femmes, sont pour la plupart de dignes représentants d'une beauté standardisée. Cette tendance est tout à fait à l'opposé de ma démarche artistique où je m'intéresse à présenter l'espèce humaine dans sa variété et la richesse de ses différences. La diversité, c'est pour moi la véritable beauté. Je considère sincèrement que la standardisation, même celle de la beauté, ennuie par sa redondance et finit par être sans saveur.

Dans le projet =, on a au premier coup d'œil l'impression d'être devant une œuvre abstraite. En y prêtant plus attention, on distingue une suite d'individus de dos positionnés sur deux lignes de même format. Ensuite, on y distingue deux séries constituées de photographies de femmes et d'hommes en alternance. Ils sont tous de mêmes dimensions, mais d'origines, d'âges et de provenances différentes. La « fausse » similarité des grandeurs, cette égalité forcée, donne l'effet visuel de plus de similitudes que de différences et donne l'impression d'un motif uni, telle une tapisserie. La disposition générale des individus en deux lignes parfaitement symétriques reprend le symbole mathématique égal (=) sur une surface carrée aux quatre côtés égaux, deux représentations conceptuelles de l'égalité.

Retour à la galerie

Date de mise à jour : 18 juillet 2013

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2008 - 2017