Accueil Condition féminine > Programmes et prix > Prix Égalité Thérèse-Casgrain > Projets lauréats > Édition 2015 > Lauréats 2015

Lauréats 2015

Les projets lauréats ont été dévoilés lors de l’activité de reconnaissance du Prix, qui s’est déroulé le 24 mars à Québec, sous la présidence de la ministre de la Justice, Procureure générale et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Stéphanie Vallée. 

Modèles et comportements égalitaires

Une drôle de fête pour Alice et Thomas, Réseau des groupes de femmes Chaudière-Appalaches, Lévis.

 http://www.femmesca.com

 La ministre de la Justice, Procureure générale et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Stéphanie Vallée, a remis le Prix Égalité catégorie « Modèles et comportements égalitaires » au projet Une drôle de fête pour Alice et Thomas  du Réseau des groupes de femmes Chaudière-Appalaches situé à Lévis.

Photo : François Nadeau

Une drôle de fête pour Alice et Thomas 

L'outil littéraire intitulé Une drôle de fête pour Alice et Thomas sensibilise les enfants âgés de 8 à 10 ans et leurs parents au phénomène de l'hypersexualisation. Il amène les enfants à se découvrir et favorise l'affirmation de soi. L'histoire a comme trame de fond l'anniversaire de Béatrice, l'amie des jumeaux Alice et Thomas qui sont plongés dans des situations courantes, mais stéréotypées. Cela les amène à se questionner sur leur nature propre et sur ce qui est tacitement attendu d'eux par leur entourage. Le maquillage pour les filles et les voitures de course pour les gars, est-ce vraiment obligatoire? En plus d'une histoire, l'outil comporte une note aux parents, une présentation des personnages de l'histoire, un questionnaire pour les enfants et un formulaire d'évaluation pour les parents. Finalement, l'outil aura été remis à plus de 13 000 enfants de la région de la Chaudière-Appalaches.

Mme Stéphanie Vallée, ministre de la Justice, Procureure générale et ministre responsable de la Condition féminine, a remis le Prix Égalité dans la catégorie Modèles et comportements égalitaires.

Égalité économique

Femmes et Argent : guide de survie, Fonds d'emprunt des Laurentides, Lachute

www.felaurentides.org

Le sous-ministre du ministère de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations, M. Jocelin Dumas, a remis le Prix Égalité catégorie « Égalité économique » au projet Femmes et Argent : guide de survie du Fonds d'emprunt des Laurentides située à Lachute.

Photo : François Nadeau

Femmes et Argent : guide de survie

La publication Femmes et Argent : guide de survie donne aux femmes le pouvoir de prendre le contrôle sur leur vie financière. Cet outil leur propose des moyens réalistes pour atteindre leurs objectifs et pour prévenir la pauvreté. En huit chapitres, ce guide de planification financière couvre plusieurs étapes importantes de la vie d'une femme : du budget à l'achat d'une propriété, en passant par la maternité et la retraite, ou encore l'amour et les aspects légaux. Le but de cet ouvrage n'est pas d'imposer aux femmes d'épargner des sommes d'argent fixées par des barèmes, mais bien de créer chez elle une habitude. L'habitude de faire un budget, d'économiser, de s'informer, de prévoir et de poser des questions.

M. Jocelin Dumas, sous-ministre de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations, a remis le Prix Égalité dans la catégorie Égalité économique.

Conciliation travail-famille

Lorsque la famille et les études ne riment plus : les centres de formation s'organisent, Centre d'intégration au marché de l'emploi (CIME), Sherbrooke

www.cime-emploi.com

La ministre de la Famille, ministre responsable des Aînés et ministre responsable de la Lutte contre l’intimidation, Mme Francine Charbonneau,, remet le Prix Égalité, catégorie « Conciliation travail-famille », au projet Lorsque la famille et les études ne riment plus : les centres de formation s'organisent  du Centre d'intégration au marché de l'emploi (CIME) situé à Sherbrooke 

Photo : François Nadeau

Lorsque la famille et les études ne riment plus : les centres de formation s'organisent

Être parent tout en étudiant : voilà tout un défi pour la personne concernée et pour les centres de formation. Le CIME et ses partenaires ont agi sur deux fronts pour soutenir ces femmes et ces hommes débordés. D'une part, avec la trousse Lorsque la famille et les études ne riment plus, les parents-élèves évaluent eux-mêmes l'efficacité de leur prise en charge, mettent le doigt sur ce qui leur pose problème et choisissent des moyens à leur portée pour y remédier. D'autre part, en Estrie, quatre centres de formation qui accueillent ces parents aux études ont adopté des mesures facilitant la conciliation : assouplissement des motifs d'absence justifiés, harmonisation des congés pédagogiques et scolaires du secteur adulte avec celui du secteur jeune, période de rattrapage en cas d'absence pour raison familiale, etc. Ces initiatives porteuses peuvent s'adapter à un grand nombre d'établissements et favorisent la persévérance scolaire.

Mme Francine Charbonneau, ministre de la Famille, ministre responsable des Aînés et ministre responsable de la Lutte contre l’intimidation, a remis le Prix Égalité dans la catégorie Conciliation travail-famille.

Santé

L'importance du facteur sexe dans la saine gestion du poids, Groupe d'action sur le poids ÉquiLibre, Montréal

www.equilibre.ca

Le sous-ministre adjoint à la Direction générale de la santé publique et directeur national de santé publique (médecin spécialiste en santé communautaire) du ministère de la Santé et des Services sociaux, M. Horacio Arruda, remet le Prix Égalité, catégorie « Santé », au projet L'importance du facteur sexe dans la saine gestion du poids du Groupe d'action sur le poids ÉquiLibre situé à Montréal.

Photo : François Nadeau

L'importance du facteur sexe dans la saine gestion du poids

En général, les femmes sont davantage préoccupées par leur poids et leur image corporelle que les hommes, tandis que les hommes, eux, sont plus à risque de développer des problèmes de santé en raison d'un surplus de poids. Ces différences doivent être considérées afin d'élaborer une intervention adaptée au sexe. Afin de mieux comprendre ces différences, ÉquiLibre a mené un sondage auprès de 1 005 personnes partout au Québec. À la lumière des résultats et en collaboration avec un comité d'experts, il a conçu des programmes de saine gestion du poids adaptés au sexe et destinés aux milieux de travail. Il a adapté le nombre de rencontres, les contenus et les moyens didactiques aux particularités des femmes et des hommes. Il a également créé une formation pour les professionnels de la santé, afin de les aider à adapter leur intervention sur le poids selon le sexe.

M. Horacio Arruda, sous-ministre adjoint à la Direction générale de la santé publique et directeur national de santé publique (médecin spécialiste en santé communautaire) du ministère de la Santé et des Services sociaux, a remis le Prix Égalité dans catégorie Santé.

Prévention de la violence

24 heures textos, L'Association québécoise Plaidoyer-Victimes, Montréal

www.aqpv.ca

La sous-ministre de la Justice, sous-procureure générale, et présidente du Comité des sous-ministres en matière de violence conjugale, familiale et sexuelle, Mme Nathalie G. Drouin, remet le Prix Égalité, catégorie « Prévention de la violence », au projet 24 heures textos de L'Association québécoise Plaidoyer-Victimes, situé à Montréal

Photo : François Nadeau

24 heures textos

Téléphone intelligent, tablette et ordinateur font partie de l'existence des jeunes et ceux-ci ne s'imaginent pas vivre sans eux. Si ces nouveaux modes de communication offrent de formidables occasions de rapprochement entre jeunes, qu'arrive-t-il lorsqu'ils sont utilisés pour harceler, blesser, intimider ou pour diffuser, sans consentement, des images suggestives ou sexuelles d'une personne mineure? Conçu par l'Association québécoise Plaidoyer-Victimes en partenariat avec le Y des femmes de Montréal, 24 heures textos est un outil pour discuter de ces enjeux avec les jeunes et pour les mobiliser dans la recherche de solutions. 24 heures textos incite à agir pour faire cesser les cyberviolences qui blessent au quotidien un nombre important d'adolescents, en particulier des filles, et qui préoccupent grandement les familles, les écoles et les communautés.

Mme Nathalie G. Drouin, sous-ministre de la Justice, sous-procureure générale, et présidente du Comité des sous-ministres en matière de violence conjugale, familiale et sexuelle, a remis le Prix Égalité dans la catégorie Prévention de la violence. 

Pouvoir et régions

Simulactions. Groupe Femmes, Politique et Démocratie, Québec

htpp://www.GFPD.ca

Le député de Vimont et adjoint parlementaire du ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (volet habitation), M. Jean Rousselle, remet le Prix Égalité, catégorie « Pouvoir et régions », au projet Simulactions du Groupe Femmes, Politique et Démocratie, situé à Québec

Photo : François Nadeau 

Simulactions

Simulactions est un projet novateur, structurant et mobilisateur. Lancé en 2013 dans le contexte des élections municipales, il vise à accroître la représentation des femmes dans la gouvernance locale et régionale. Il consiste en une simulation in situ d'une séance de conseil municipal afin d'en démystifier le fonctionnement et la procédure, ainsi que le rôle des élus municipaux qui, pour l'occasion, jouent le rôle de mentors. C'est une réponse concrète à la demande des femmes de se familiariser avec les rouages de l'administration municipale. Deux sessions de Simulactions et quatre cercles de soutien ont été réalisés grâce à la mobilisation de nombreux partenaires et au recours à des stratégies novatrices. L'objectif visait à ce que 30 % des participantes fassent acte de candidature : il a presque doublé, s'élevant à 58,1 %! Ces résultats probants  ont suscité des demandes de réalisation jusqu'en France, ce qui montre l'adaptabilité de l'outil.

M. Jean Rousselle, député de Vimont et adjoint parlementaire du ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (volet habitation), a remis le Prix Égalité dans la catégorie Pouvoir et régions. 

Prix Coup de coeur

Le décrochage scolaire des filles, catégorie Égalité économique, Relais-femmes, Montréal

http://www.relais-femmes.qc.ca

La ministre de la Justice, Procureure générale et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Stéphanie Vallée, a remis le certificat à l’un des projets lauréats du prix « Coup de cœur », soit le projet Le décrochage scolaire des filles de l’organisme Relais-femmes, situé à Montréal.

Photo : François Nadeau

Le décrochage scolaire des filles

Relais-femmes est un organisme féministe de formation, de recherche et de concertation qui a mis en œuvre un projet visant à contrer le décrochage scolaire chez les filles. Après avoir documenté le phénomène, le projet a consisté à favoriser le déploiement d'initiatives incitant les décrocheuses-raccrocheuses à s'inscrire dans des actions contribuant à la sécurité et à la prospérité économique des femmes. Les volets recherche, forum et trousse d'animation du projet dévoilent les caractéristiques du décrochage féminin et ses impacts. Ainsi, les grossesses précoces et les marques de la division sexuelle du travail - les mères ont encore la responsabilité principale des enfants - se jumellent à la pauvreté, entraînant le maintien et la reproduction de la pauvreté dans ces familles. Réalisées en collaboration avec divers acteurs sociaux, les activités du projet conduisent à des résultats percutants, de l'approche féministe qui donne un nouvel éclairage au phénomène, à l'octroi d'une bourse pour raccrocheuses.

Les couloirs de la violence amoureuse, catégorie Prévention de la violence, La Passerelle inc., Alma

La ministre de la Justice, Procureure générale et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Stéphanie Vallée, a remis le certificat à l’un des projets lauréats du prix « Coup de cœur », soit le projet Les couloirs de la violence amoureuse de l’organisme La Passerelle inc., situé à Alma.

Photo : François Nadeau

Les couloirs de la violence amoureuse

L'outil de prévention intitulé Les couloirs de la violence amoureuse est le fruit d'un partenariat entre les milieux policiers, scolaires et communautaires. Il vise à diminuer la progression de la violence conjugale sur leur territoire et il s'adresse aux adolescents de     4e  secondaire et plus. Au moyen de cet outil, les jeunes circulent dans un univers multimédia et d'effets spéciaux mesurant 20 pieds sur 30 pieds. Ils y sont témoins de l'évolution de la vie amoureuse d'un couple et découvrent les signes précurseurs de la violence amoureuse, son cycle, son évolution, ses conséquences possibles et les façons de s'en sortir. L'outil a obtenu des résultats positifs auprès des 15 000 élèves qui l'ont visité. Il a également créé une plus-value en matière de partenariat et d'approche communautaire en créant, dans un contexte scolaire, un contact direct entre les jeunes et l'intervenant spécialisé.

Mme Stéphanie Vallée, ministre de la Justice, Procureure générale et ministre responsable de la Condition féminine, a remis exceptionnellement un certificat au deux projets lauréats ex aequo du Prix « Coup de cœur » du public.

Date de mise à jour : 08 octobre 2015

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2008 - 2017