Accueil Condition féminine > Communiqués

Conférence fédérale, provinciale et territoriale des ministres responsables de la Condition féminine - La ministre Christine St-Pierre participera à la 26e Réunion fédérale, provinciale et territoriale des ministres responsables de la Condition féminine à

Conférence fédérale, provinciale et territoriale des ministres responsables de la Condition féminine   La ministre Christine St-Pierre participera à la 26e Réunion fédérale, provinciale et territoriale des ministres responsables de la Condition féminine à Iqaluit, les 9, 10 et 11 juillet 2007


Québec, le 8 juillet 2007 – La ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Mme Christine St-Pierre, prendra part à la 26e Réunion fédérale, provinciale et territoriale des ministres responsables de la Condition féminine, qui se déroulera à Iqaluit, au Nunavut, du 9 au 11 juillet.

Dans le cadre des discussions visant l’autonomie économique des femmes, la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Mme Christine St-Pierre, présentera à ses homologues le Régime québécois d’assurance parentale ; un régime souple, généreux et accessible, qui connaît un succès remarquable depuis son entrée en vigueur.

Au cours de cette réunion, les ministres discuteront de la formation professionnelle des représentantes et représentants du système judiciaire, afin que cette formation intègre les enjeux touchant les femmes autochtones, particulièrement la violence dont elles sont victimes. De même, il sera question de l’importance de favoriser le leadership des femmes autochtones pour renforcer leurs capacités à jouer un rôle décisionnel au sein de leurs communautés. Aussi, les ministres seront invités à adopter la Déclaration d’Iqaluit, laquelle témoignera de leur engagement à améliorer la situation des femmes autochtones au Canada grâce aux mesures prises par chaque gouvernement dans leurs domaines de compétences respectifs.

Par ailleurs, à la demande du Québec, les ministres profiteront de leur rencontre pour échanger au sujet des changements récemment apportés au Programme de promotion de la femme. Notons qu’il s’agit du principal programme de subvention et de contribution de Condition féminine Canada.

Le Québec exposera aussi ses préoccupations au regard des effets qu’auront les nouvelles lignes directrices fédérales en matière de financement pour 2007-2008 sur les groupes de femmes du Québec. « Faute de pouvoir satisfaire aux nouveaux critères d’admissibilité du Programme, des groupes de femmes du Québec risquent d’être privés du financement qui leur était accordé jusqu’à présent, lequel représente en moyenne le quart de leur budget annuel, a mentionné Mme St-Pierre. Cette situation problématique inquiète fortement certains organismes au sujet de leur avenir à plus long terme. »

En plus des problèmes liés au financement, les nouveaux critères d’admissibilité du Programme de promotion de la femme ne correspondent ni aux valeurs, ni aux principes du gouvernement du Québec. « Le travail effectué par les groupes de femmes dans le domaine de l’égalité entre les femmes et les hommes, de la défense des droits des femmes, de la justice sociale ainsi que de la participation politique et juridique des femmes est essentiel pour construire une société juste et démocratique. Ces objectifs doivent continuer à être pris en compte par le programme de financement fédéral », a indiqué Mme St-Pierre. 

-30-


<< Retour

Date de mise à jour : 30 avril 2013

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2008 - 2017