Accueil Condition féminine > Communiqués

Tournée de consultations pour agir contre la violence conjugale – Les ministres David et Vallée satisfaites des échanges constructifs avec les organismes


Québec, le 13 avril 2018. – Aujourd’hui se tenait la quatrième et dernière journée de consultation en matière de violence conjugale, à Québec.

À cette occasion, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Condition féminine, Mme Hélène David, la ministre de la Justice, procureure générale et ministre responsable de la région de l’Outaouais, Mme Stéphanie Vallée, et l’adjoint parlementaire du ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Condition féminine, M. David Birnbaum, ont dressé un bilan positif des échanges auxquels ils ont participé en vue d’élaborer un nouveau plan d’action gouvernemental en matière de violence conjugale.

La tournée s’est déplacée à Gatineau, Rivière-du-Loup, Montréal et Québec, ce qui a permis notamment de recenser les réalités particulières de différents milieux. Elle a rassemblé plusieurs intervenantes et intervenants des milieux parapublic, communautaire et de la recherche.

Les consultations ont suscité des réflexions constructives, notamment quant à l’importance de continuer à travailler tant sur le plan de la prévention que de l’intervention. Elles ont également mis en lumière la complexité et les défis engendrés par certaines situations de violence conjugale. Les consultations ont aussi rappelé l’importance de mieux répondre aux besoins des femmes immigrantes, notamment celles ne parlant ni français ni anglais, et aux besoins des personnes handicapées, des LGBTQ, des jeunes et des personnes aînées, sans oublier les besoins particuliers des populations autochtones.

Soulignons qu’un exercice de consultation consacré aux enjeux autochtones sera d’ailleurs réalisé au cours des prochains mois.

Appel de mémoires

Les personnes et les organismes qui souhaitent s’exprimer sur le sujet de la violence conjugale sont invités à le faire d’ici le 27 avril, en utilisant le gabarit de mémoire disponible sur la page des consultations.

Citations :

« Cette tournée de consultations nous a permis de recueillir plusieurs commentaires et de partager des idées qui enrichiront notre réflexion en vue d’élaborer un quatrième plan d’action gouvernemental en matière de violence conjugale. En tant que gouvernement, nous avons le devoir de prendre les moyens qui s’imposent pour répondre aux besoins des personnes qui subissent de la violence conjugale, tout en maintenant les services et l’encadrement nécessaires pour faire en sorte que de tels comportements ne se répètent pas. La lutte contre la violence conjugale au Québec bénéficie de l’apport considérable des milieux parapublics, communautaires et de la recherche. Le gouvernement continuera à travailler avec une diversité de partenaires pour atteindre les objectifs qu’il se donnera dans son futur plan. »

Hélène David, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Condition féminine

« Je remercie tous les intervenants et intervenantes des régions du Québec qui ont répondu à notre invitation au cours des dernières semaines. Les pistes de solutions partagées, notamment pour améliorer l’accompagnement et la protection des victimes dans le processus judiciaire, seront fort utiles et serviront à bâtir une justice plus accessible et rassurante. Ces consultations marquent une nouvelle étape vers l’élaboration d’un plan d’action gouvernemental inclusif et adapté aux besoins de l’ensemble des groupes de la population et basé sur des rapports égalitaires entre les femmes et les hommes. »

Stéphanie Vallée, ministre de la Justice et procureure générale du Québec

« Les discussions que j’ai entendues au cours de ces consultations étaient très intéressantes et inspirantes. Les rapports égalitaires entre les femmes et les hommes ainsi que la promotion de modèles relationnels basés sur le respect demeurent des éléments fondamentaux qui permettront de continuer à prévenir, à dépister et à contrer la violence conjugale. En tout temps, les hommes doivent être les alliés des femmes dans l’atteinte de l’égalité entre les sexes et dans la lutte contre cette forme de violence. Nous devons réagir et intervenir lorsque nous en sommes témoins. Une chose est certaine : aucune raison ne tient lorsqu’il s’agit d’endosser une parole ou un geste inacceptable. »

David Birnbaum, adjoint parlementaire du ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Condition féminine

Faits saillants :

En vue de l’élaboration d’un nouveau plan d’action, le gouvernement du Québec a prolongé le Plan d’action gouvernemental 2012-2017 en matière de violence conjugale, qui regroupait 10 ministères et organismes responsables de 135 engagements répartis en deux volets : général et autochtone. Entre le moment de son lancement, en décembre 2012, et le 31 mars 2017, près de 525 millions de dollars ont été investis pour prévenir et contrer la violence conjugale.

Dans le cadre du budget 2018-2019, le gouvernement du Québec a annoncé une aide financière supplémentaire de plus de 84 millions de dollars dans le but de prévenir et contrer la violence conjugale. Ces investissements se concrétiseront d’ici 2023 et seront détaillés dans le nouveau Plan d’action gouvernemental en matière de violence conjugale.

Lien connexe :

Consultez la page du Plan d’action gouvernemental 2012-2017 en matière de violence conjugale pour plus de détails.


<< Retour

Date de mise à jour : 30 avril 2013

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2008 - 2018