Accueil Condition féminine > Dossiers > Sans Stéréotypes > Comment agir? > Ce qui est proposé... faits saillants

Sans stéréotypes

Ce qui est proposé... faits saillants

Pour déterminer les interventions de lutte contre les stéréotypes à cibler, il est des plus intéressant de connaître l'opinion des parents, du personnel des services de garde éducatifs à l'enfance, du personnel scolaire et des jeunes. Cette partie du site vous donne un aperçu de ce que pensent ces personnes directement touchées à propos des stéréotypes sexuels et de l'égalité entre les femmes et les hommes. Allez-y!

Faits saillants chez les parents

D'abord, il importe de mentionner qu'il a été démontré que la plupart des parents considèrent l'égalité entre les sexes comme un sujet important.

Néanmoins, des études indiquent que la majorité des parents agiront différemment avec leur enfant en fonction de son sexe, ceci, dès sa naissance. Ces comportements différenciés ne sont pas volontaires, mais reflètent à quel point les stéréotypes sexuels sont intégrés et se perçoivent facilement dans nos gestes inconscients.

Malgré l'absence de sondage récent sur l'opinion des parents concernant les stéréotypes sexuels, certaines études permettent de constater que les parents ont parfois des comportements stéréotypés envers leur enfant :

  • Les garçons sont plus encouragés à jouer avec des camions et les filles avec des poupées;
  • Les jouets qu'ils achètent pour les garçons et les filles n'ont pas les mêmes couleurs;
  • Ils sont plus brusques avec un garçon et plus doux avec une fille;
  • Ils interprètent les réactions des filles et des garçons différemment (par exemple, une fille qui pleure aura de la peine, alors qu'un garçon sera en colère).

Il est démontré que les comportements et les modèles éducatifs, c'est-à-dire la pédagogie des parents, sont appelés à varier non seulement en fonction du sexe des enfants, mais également en fonction de leur propre sexe. Il est facile d'imaginer que ce même rapport, bien souvent inconscient, au sexe de l'enfant [...] est susceptible de perdurer et de marquer attentes et attitudes à l'égard de l'enfant tout au long de sa vie.
- Conseil du statut de la femme. (2010). Entre le rose et le bleu : stéréotypes sexuels et construction sociale du féminin et du masculin, Résumé, Québec, Direction des communications, p. 16.

Ces comportements ne proviennent pas d'une intention malsaine. En fait, les parents souhaitent le mieux pour leur enfant. C'est d'ailleurs à ce titre que certains s'inquièteront des comportements de leur enfant s'ils dérogent des stéréotypes traditionnellement associés à son sexe. Les parents pourront alors avoir peur que le développement sain et équilibré de leur enfant en soit affecté.

Pourtant, les spécialistes confirment que l'inverse est vrai. C'est-à-dire que les filles et les garçons encouragés à participer tant aux activités typiquement associées à leur sexe qu'à celles du sexe opposé auront plus de chance d'atteindre leur plein potentiel. Par exemple, varier les activités offertes aux enfants leur permet d'acquérir un ensemble de compétences, toutes nécessaires à leur réussite scolaire.

On note qu'il est davantage permis aux filles de faire des jeux de « garçons » que l'inverse. Plusieurs parents réagissent négativement lorsque leur garçon se déguise en princesse ou joue avec des poupées. [...] On estime qu'il y a une sensibilisation à faire auprès des parents. Il faut qu'il y ait un arrimage entre le service de garde et ce qui se fait à la maison.
- SOM Recherches et sondages. (2009). Étude qualitative portant sur les rapports égalitaires (garçons et filles) en service de garde, Rapport final présenté au ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Québec, p. 27.

Faits saillants dans les services de garde éducatifs à l'enfance au Québec

Les services de garde éducatifs à l'enfance représentent le deuxième milieu de socialisation le plus important après la famille. Une étude qualitative réalisée auprès de 57 éducatrices a permis de découvrir que, selon elles :

  • l'égalité entre les sexes n'a pas encore été atteinte, tant dans la société en général qu'entre les enfants dans les services de garde;
  • les comportements stéréotypés chez les enfants semblent apparaître surtout vers l'âge de 3 ans;
  • les éducatrices jouent un rôle important dans la socialisation égalitaire des enfants, par exemple en servant de modèle par leurs propres comportements et attitudes;
  • la promotion de l'égalité entre les sexes passe d'abord par une prise de conscience personnelle : c'est en reconnaissant que certains de nos propres gestes inconscients sont stéréotypés et en apportant des changements que les valeurs d'égalité entre les sexes pourront se transmettre aux enfants;

[Les éducatrices soulignent] que les changements de comportements et d'attitudes reposent d'abord sur une prise de conscience personnelle quant aux comportements qu'on adopte, et qui, sans s'en rendre compte, peuvent reproduire des stéréotypes et des comportements inégaux.
- SOM Recherches et sondages. (2009). Étude qualitative portant sur les rapports égalitaires (garçons et filles) en service de garde, Rapport final présenté au ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Québec, p. 17.

  • la création d'outils est nécessaire pour favoriser une éducation égalitaire;
  • les parents ont une influence considérable sur l'éducation égalitaire : par exemple, si des parents ne veulent pas que leur garçon participe aux activités jugées féminines (se maquiller, jouer à la poupée), ils peuvent avoir du mal à valoriser les comportements égalitaires auprès des enfants;
  • la sensibilisation des parents fait partie des responsabilités du service de garde éducatif : c'est en communiquant les valeurs du service de garde aux parents et en ayant des discussions avec eux sur le sujet que des changements prometteurs pour l'égalité entre les sexes pourront voir le jour;
  • il est pertinent de fournir de la documentation sur le sujet aux parents afin de leur faire connaître les stades du développement de l'enfant et de leur expliquer en quoi une éducation stéréotypée est néfaste pour leur enfant.

Saviez-vous que?

Le partage des tâches et des responsabilités dans les services de garde éducatifs à l'enfance représente une belle occasion de faire valoir l'égalité entre les sexes, par exemple en assurant un partage équitable entre les filles et les garçons.

En savoir plus

Faits saillants dans le milieu scolaire québécois

Un sondage réalisé auprès de 220 membres du personnel scolaire fait la lumière sur les faits suivants :

  • La presque totalité du personnel scolaire considère que l'égalité entre les sexes représente un enjeu important;
  • Près des trois quarts du personnel scolaire croit que l'égalité entre les femmes et les hommes, en ce qui concerne précisément les conditions salariales et de travail, a été partiellement atteinte au Québec;
  • La majorité du personnel scolaire juge que les relations entre filles et garçons à l'école sont saines, respectueuses et égalitaires, le personnel des écoles primaires étant encore plus nombreux que celui des écoles secondaires à appuyer une telle affirmation;
  • Chez les filles, le personnel scolaire observe surtout des stéréotypes associés à l'image corporelle et aux traits de caractères attendus;

[Les] stéréotypes liés aux traits de caractères attendus [chez les filles comprennent] : moins de leadership, chialeuses, émotives, douces, polies, respectueuses, ordonnées, elles parlent beaucoup, commérages fréquents, elles parlent les unes contre les autres.
- Léger Recherche Stratégie Conseil. (2013). Les stéréotypes sexuels chez les enfants d'âge scolaire : étude auprès du personnel scolaire, Rapport final présenté au Secrétariat à la condition féminine, Québec, p. 24.

  • Pour les garçons, le personnel scolaire mentionne aussi des stéréotypes associés aux traits de caractères attendus, mais également des stéréotypes liés au choix d'activités, de loisirs et de jeux;

[Les] stéréotypes liés aux traits de caractères attendus [chez les garçons comprennent] : immatures, impulsifs, bagarreurs, brouillons, ils font de l'intimidation, ils s'imposent pour être des leaders, ils ne pleurent pas, bruyants, paresseux.
- Léger Recherche Stratégie Conseil. (2013). Les stéréotypes sexuels chez les enfants d'âge scolaire : étude auprès du personnel scolaire, Rapport final présenté au Secrétariat à la condition féminine, Québec, p. 25.

  • Comparativement à celui des écoles primaires, le personnel des écoles secondaires est plus nombreux à percevoir des stéréotypes accolés à l'image corporelle chez les filles;
  • La majorité du personnel scolaire croit que les filles et les garçons ont des visions stéréotypées du partage des tâches et des responsabilités familiales;
  • Le personnel scolaire croit en majorité que la présence de stéréotypes a une influence sur l'engagement et la réussite scolaires ainsi que sur le choix des études et du métier.

Le personnel scolaire reconnaît son rôle dans la sensibilisation à l'enjeu des rapports égalitaires entre filles et garçons, mais aussi que cette tâche est également une responsabilité parentale.
- Léger Recherche Stratégie Conseil. (2013). Les stéréotypes sexuels chez les enfants d'âge scolaire : étude auprès du personnel scolaire, Rapport final présenté au Secrétariat à la condition féminine, Québec, p. 44.

Faits saillants chez les jeunes

Une consultation sur la perception de l'égalité auprès de 1 500 jeunes de 15 à 25 ans a permis de constater que la majorité des jeunes considèrent que

  • le partage des tâches domestiques et des responsabilités familiales est encore inégalement divisé entre les femmes et les hommes, les femmes étant les principales responsables;
  • les parents accordent plus de droits et de liberté aux garçons qu'aux filles;
  • les stéréotypes sexuels et sexistes se perpétuent au sein des familles;
  • l'égalité est atteinte au moment des études puisque les deux sexes ont les mêmes droits en matière d'éducation et de choix scolaire;
  • l'égalité au travail n'est toujours pas atteinte;

La première perception, qui domine les propos tant des jeunes femmes que des jeunes hommes, est que la situation demeure plutôt inégalitaire [dans le monde du travail] pour les femmes en raison des écarts salariaux entre les femmes et les hommes, de l'accès limité aux postes supérieurs et aux promotions et de la difficulté à conjuguer grossesse, maternité et activité professionnelle.
- Conseil du statut de la femme. (2009). Regards de jeunes sur l'égalité : la perception des jeunes de 15 à 25 ans, Québec, Direction des communications, p. 10.

  • le monde politique est inégalitaire, les femmes y sont moins nombreuses, ont moins accès aux postes élevés et sont plus souvent victimes de préjugés et de discrimination;
  • plusieurs médias projettent une image stéréotypée et négative des femmes qui les réduit à l'état d'objet;
  • certains médias proposent une image irréelle et stéréotypée des hommes qui les cantonne dans des positions de force, de domination et de contrôle.

Bon nombre de jeunes [...] sont préoccupés par la persistance de certaines formes d'inégalités à l'égard des femmes, notamment en ce qui concerne le partage des responsabilités familiales, les écarts salariaux, la faible représentation des femmes dans les instances décisionnelles et l'image des femmes dans les médias. Ils souhaitent s'affranchir du poids des stéréotypes sexuels et sexistes dans leur vie quotidienne et partager avec leur conjointe ou leur conjoint les responsabilités tant familiales que professionnelles.
- Conseil du statut de la femme. (2009). Regards de jeunes sur l'égalité : la perception des jeunes de 15 à 25 ans, Québec, Direction des communications, p. 10.

Saviez-vous que?

Avec les années, de plus en plus de pères partagent le congé parental avec la mère.

En savoir plus

En résumé...

Il semble que tout le monde s'entend pour dire que l'égalité entre les femmes et les hommes est un enjeu important. Toutefois, les stéréotypes sexuels sont si imprégnés dans notre culture qu'il est parfois difficile d'observer nos propres comportements stéréotypés, qui représentent un obstacle à l'égalité. Pour savoir de quelle façon vous pouvez faire un changement en matière d'éducation égalitaire, nous vous invitons à consulter la section Moi comme agente ou agent de changement.

Date de mise à jour : 06 juillet 2017

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2008 - 2017