Accueil Condition féminine > Dossiers > Sans Stéréotypes > Personnel scolaire

Sans stéréotypes

Personnel scolaire

En dépit des progrès réalisés en matière d’égalité entre les femmes et les hommes, les stéréotypes sexuels persistent, plusieurs acquis sont fragiles et des zones d’inégalité existent toujours. La promotion de modèles et de comportements plus égalitaires favorise le développement de relations saines et non violentes. Pour susciter le changement, les adultes de l’école doivent être conscients de la problématique et agir ensemble sur plusieurs plans.

« L’idée voulant que les garçons auraient plus besoin de bouger revient souvent.  [Les enseignantes et les enseignants] n’ont pas conscience que ces croyances peuvent avoir un impact sur leur manière d’agir avec les jeunes. Souvent, [ces enseignantes et ces enseignants] proposent des activités différentes aux filles et aux garçons, et ne leur font pas lire les mêmes livres. La tendance consiste aussi à donner plus d’attention aux garçons, à les encourager à prendre la parole en public, tandis qu’on incite les filles à aider les élèves en difficulté, ce qui les garde dans une position plus effacée. Cette socialisation distincte a des conséquences à long terme, puisqu’elle renforce le stéréotype voulant que les femmes veillent naturellement au bien-être des autres, et favorise ainsi le maintien de la ségrégation professionnelle entre les sexes1. »

Saviez-vous que?

« Près de 85 % des répondants croient que les garçons ont plus besoin de bouger que les filles.3 »

Choix professionnels et réussite scolaire

Encore aujourd’hui, les stéréotypes sexuels imposent des limites aux jeunes lorsque vient le temps d’effectuer un choix de carrière. Ils peuvent également entraîner des conséquences sur la réussite scolaire des enfants et des jeunes. En luttant contre ces stéréotypes, vous faites la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes, tant en ce qui a trait aux choix professionnels qu’à la réussite et à la motivation scolaires.

En savoir plus

Identité de fille? Identité de garçon?

Si vous encouragez les enfants et les jeunes à appliquer un esprit critique vis-à-vis des stéréotypes sexuels, vous valorisez la diversité dans les façons de s’exprimer comme fille ou comme garçon et vous aidez ainsi à l’intégration des valeurs d’égalité entre les femmes et les hommes.

Plus vous proposerez des modèles variés aux enfants et aux jeunes, plus elles et ils connaîtront leur plein potentiel en tant qu’individu.

En savoir plus

Sexualisation de l’espace public

Depuis plusieurs années, nous observons une intensification sans précédent de la sexualisation de l’espace public. Le phénomène n’est pas nouveau, mais c’est son ampleur qui déconcerte. Votre contribution dans la lutte contre les stéréotypes sexuels est primordiale pour le changement de perception et le développement d’un esprit plus critique chez les enfants et les jeunes envers les images publicitaires et médiatiques auxquelles elles et ils sont constamment exposés.

En savoir plus

Moi comme agente ou agent de changement

Votre enseignement favorise-t-il l’égalité?
Questionnaire du Conseil du statut de la femme destiné aux enseignantes et aux enseignants.  

Saviez-vous que?

« (…) les jeunes intègrent les images pornographiques de façon différente des adultes. (…) ils y apprendront ce qu’ils considèrent être la vérité sur ce à quoi ils doivent ressembler, comment ils doivent se comporter, ce que les femmes souhaitent et comment les hommes peuvent les satisfaire. Ce qu’ils verront deviendra leurs modèles sexuels. »

Le sexisme : une forme de violence

Le terme de sexisme sert à désigner l'ensemble des institutions (socio-politiques, économiques, juridiques, symboliques) et des comportements, individuels ou collectifs, qui contribuent à perpétuer et légitimer la domination des hommes sur les femmes 1.

Le sexisme, tout autant que l’homophobie, est une forme de violence qui doit cesser. Cela s’entreprend par une sensibilisation et une réflexion sur les pratiques qui renforcent les stéréotypes sexuels.

Par où commencer?

L’atteinte véritable de l’égalité entre les sexes suppose la mise en œuvre, dès la petite enfance, d’actions qui engagent :

  • les parents;
  • les membres du personnel des services de garde éducatifs à l’enfance et du milieu scolaire;
  • la population en général.

Une volonté de collaboration réelle pour la croissance harmonieuse des enfants et des jeunes et pour leur réussite scolaire et sociale doit animer toutes les personnes significatives dans leur vie.

1 CONSEIL DU STATUT DE LA FEMME, La gazette des femmes, [en ligne], 2016.?[http://www.gazettedesfemmes.ca/13533/egalite-lecole-doit-faire-plus/].

2 Marie-Josèphe DHAVERNAS, Liliane KANDEL, « SEXISME  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 1 octobre 2015.

3 CONSEIL DU STATUT DE LA FEMME, L’égalité entre les sexes en milieu scolaire, [en ligne], 2016. 
[http://www.CSF.gouv.qc.ca/wp-content/uploads/avis_egalite_entre_sexes_milieu-scolaire.pdf].

Date de mise à jour : 17 février 2017

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2008 - 2017